LE CON SOUS TOUTES SES FORMES CHAPITRE I

Notre zappetologue diplômé de l'Université de Marla, le professeur Carpalain Maritoumou, nous présente sa rubrique : "les cons dans tous leurs états". Au lieu de toujours privilégier les riches, il commencera par nous parler des cons pauvres; comme ça pour une fois, ils ne seront pas les derniers des cons.


C'est facile de se moquer des pauvres, alors que quand ils sont cons, ils ont plus d'excuses que les riches.
D'abord, le con pauvre n'a souvent pas fait d'études, et il a apppris les bonnes manières dans la rue, ou règne la loi du plus fort, comme chez les riches, mais en moins distingué.
Le reste, il l'a appris sur TF1, les suppléments des magazines, et les prospectus de Leader Price, et parfois même les revues des Témoins de Jéhovah.. Comment voulez vous qu'il s'en sorte ?
En conséquence, si le con pauvre met sa chaine à fond, ce n'est pas pour emmerder le voisin, dont il se fiche éperdument. C'est son seul signe de supériorité. Et même si c'est toujours le même disque qui passe, (généralement ragga pour les hommes et zouk love pour les filles), c'est juste qu'ayant dépensé tout son RMI dans la chaine moyenne fidélité achetée à crédit chez Consorama, il n'a plus les moyens d'acheter autre chose que les compils pourries en solde à l'hypermarché.
Le con pauvre peut aussi mettre sa radio très fort parce qu'il est bourré, ou qu'il bat sa femme, ou les deux ensemble (souvent les deux ensemble!). Et en période de fête, "fêtes" du bruit aussi, en provoquant plus de décibels que les autres. C'est donc souvent le pauvre qui achète les pétards les plus pétants, les fusées les plus fusantes, et qui finit parfois aux Urgences les plus urgentes.
Sachant qu'une bouteille de gaz coûte moins cher qu'un pétard équivalent, on peut s'étonner qu'aucun con pauvre n'ait encore essayé. C'est peut-être arrivé, mais les médecins légistes ont conclu à un accident ménager.
Toujours dans le but de se faire remarquer, puisqu'il n'a pas de relations lui permettant de poser dans les magazines télé comme les cons riches, le con pauvre ne peut donc encore une fois que produire des décibels. Il le fait donc aussi quotidiennement avec sa voiture, au moteur détraqué qu'il règle tous les soirs pour le plus grand plaisir du voisinage (éventuellement il décore sa cour avec quelques carcasses rouillées pour récuperer les pièces, voire les revendre)
Notons que la voiture du pauvre n'a pas plus de pot que son propriétaire. Lui aussi, de surcroît fume beaucoup. Ses enfants prennent exemple sur lui avec des deux roues. Plus c'est lent, plus ça pue et plus ç'est bruyant, et plus ils se font remarquer des passants, ce qui est le but de l'opération.
D'ailleurs, pour être sûr d'être remarqués, ils ne mettent pas de casque, ce qui n'arrange pas leur QI en cas de chute.
C'est pourquoi il faut arrêter de critiquer les pauvres, qui ont aussi beaucoup plus de mérite que les autres à conduire bourrés, puisque l'alcool coûte cher.
Naturellement je ne parlais ici que des pauvres cons, pas des pauvres en général. Comme le con c'est toujours l'autre, j'ai bon espoir qu'il ne se reconnaitront pas. Et rassurez vous, la prochaine fois nous parlerons des cons riches, qui sont beaucoup plus discrets mais bien plus dangereux.



Jeudi 10 Décembre 2009
Alain Bled


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 15 Janvier 2013 - 15:34 Qu'est ce que se marie avec les culs bénis !

Vendredi 28 Septembre 2012 - 18:25 LE CHARIOT (PAUVRE) TYPE

Zappet | les Plus | Portrait | Le Zappetomane | Les raisins de la scolaire | Copié-collé | MaRdiJouaR | Joyeuses Pacs | MARGOO



Etre prévenu de la sortie des nouvelles éditions